MENU

Rocky Marsiano – Meu Kamba

Buy on iTunes!Listen on Spotify!Listen on Deezer!Buy on Amazon!Listen on Soundcloud!Buy on BandCamp!

Des beats, edits, et refontes de classiques d’Angola, du Cap Vert et du Mozambique.

Les vieilles rues de Lisbonne ont quelque chose de singulier: on peut passer devant un porche et entendre un peu de marranbenta puis, plus loin, des bouts de samba ou de funaná sortant de la fenêtre ouverte d’une voiture. Lisbonne est pleine de ces sons…et d’odeurs, et de couleurs.

D-Mars, un producteur qu’on appelle aussi Rocky Marsiano, a grandi, est devenu artiste dans ces rues, et y a formé un groupe de hip hop en lien direct avec le Cap Vert et l’Angola. L’Afrique n’a jamais été loin, et même toujours présente. Et le hip-hop lui a appris que les vinyles sont des portes ouvertes sur le passé et le futur, entre les mains expertes d’un DJ ou dans les circuits d’un sampler MPC. D-Mars, qui réside désormais à Amsterdam, a mis au défi Rui Miguel Abreu, un ami, un allié, le complice de nombreuses aventures passées, de sélectionner quelques disques de sa collection personnelle.

En découle un lot de vinyles du Cap Vert et d’Angola, du Mozambique et de São Tomé dans lequel D-Mars s’est immergé. De ces tablettes de plastique noir il a extrait les grooves les plus profonds, et a ré-imaginé l’Afrique à l’aide de son MPC. Meu Kamba en est le résultat : des rééditions à l’âme de vinyles africains classiques, des beats à la recherche d’une réponse à la plus sauvage des questions : et si les b-boys dansaient sur de la samba plutôt que du funk ?

on septembre 23 | by