MENU

Onyenze – Livin Dey Highlife

Buy on iTunes!Buy on Amazon!Buy on emusic!Buy on BandCamp!

Amobi Richard Onyenze, aka Onyenze, possède un héritage musicale assez difficile à dénier. Bien que les gens pensent que ce musicien du highlife est le fils direct de la légende du highlife Chief Stephen Osita Osadebe, Onyenze est en fait son neveu. Pourtant “Commandant” Osadebe a élevé le jeune Onyenze comme son propre fils, et lui a du coup offert l’opportunité de passer beaucoup de temps avec lui et d’autres musiciens inspirants pendants les répétitions.

Né en 1978 à Anambra, Onyenze fait des études d’éducation physique et sportive à l’Université du Nigéria, et ne devient un professionnel de la musique qu’en 1999. Cette année-là, il sort l’album Ndidi Amaka (La patience est une vertu). L’album, interprétation moderne de l’esprit du highlife, trouve son chemin jusque Amaco Music et sort en mars 2000.

Le succès de Ndidi Amaka conduit à la sortie en 2002 de Ego Oyibo, qui raconte l’histoire d’un homme devenu gardien d’un morgue et qui meurt mystérieusement tandis qu’il est à la recherche du succès matériel. L’année suivante Onyenze présente cette fois Ogo Obu Njo, un récit des atrocités que les gens commettent quand approche Noël, uniquement pour avoir assez d’argent pendant les vacances.

Italo sort en 2004. Onyenze y souligne l’importance de l’unité au sein d’une ville ou entre frères; particulièrement ceux qui vivent à la fois à la maison et à l’étranger. “J’aime raconter des histoires” explique Onyenze, “tout particulièrement si elles sont basées sur du vécu, aussi bien que les contes populaires. Ukwa Mu Addago, released in 2005, featured the melodious hit “Ife Ndi N’Eli Ka Ndi N’Aso” (One Man’s Food Is Another Man’s Poison).”

Après un tel succès initial, il choisit de remettre la pendule à zéro afin de prospecter de nouvelles approches musicales. Et c’est clairement une des meilleures choses qu’il ait pu faire, vu que Ndi No N’Ofe, sorti en 2007, reste un favori en ville. En 2008 ensuite, Onyenze a rendu hommage à la mort de son cher oncle de la meilleure façon qu’il soit possible. Il sortit “Farewell” (Adieu) afin d’honorer Chief Stephen Osita Osadebe, ce qui lui valut le prix de la meilleure vidéo de Highlife et marqua le premier titre en anglais d’Onyenze: “Patience is Golden.”

Depuis la sortie de Farewell, la créativité d’Onyenze semble démultipliée. Livin Dey Highlife a été enregistré début 2009, et est la première sortie digitale internationale d’Onyenze. Avec elle, nous espérons diffuser sa musique highlife à la vaste diaspora Nigériane et Igbo, mais aussi aux fans de highlife comme aux novices du monde entier.

Précédents posts sur Onyenze:

  • Sudan Votes Music Hopes Meets Akwaaba juillet 6, 2011 We have a few things to celebrate here. First of all, let’s welcome South Sudan, the world’s newest nation, which comes into existence this Saturday July 9. Please do yourself a favor and indulge into spending a few minutes on South Sudan’s Wikipedia page. In most people’s minds, Sudan rhymes with… dead bodies? Darfur conflict? ...

on avril 30 | by